POST

Introduction à l'allaitement maternel !

allaitement maternel tout simplement.


De nos jours, l'allaitement est devenu un sport cérébral de haut niveau, au lieu d'être un sport relationnel de haut niveau ! Les parents sont là à se demander comment faire, que faire... Les mères sont envahies par un sentiment d'échec- d'incompétence... Tout ça pour quoi? Parce que le monde actuel occidental base l'allaitement maternel sur : la compétence, les biberons, le lait en poudre, les pédiatres (qui pour la plupart n'y connaissent RIEN)... et j'en passe ; au lieu de tout simplement se baser sur "l'instinct" ! En effet, allaiter se fait depuis la nuit des temps et de générations en générations... Pourquoi alors, nous qui sommes programméés et avons été crées pour pouvoir allaiter, avons-nous tant de mal à allaiter nos petits? Alors que les animaux EUX se débrouillent très bien (dans la plupart des cas bien-sûr)? Une réponse me vient à l'esprit : La femelle qui allaite son petit n'a pas cette capacité de réfléchir et d'analyser tous les faits et gestes de son enfant au sein... elle l'allaite tout simplement, et fait donc confiance en la nature, en ses capacités... Cela l'empêche de se stresser et donc de produire de l'adrénaline. L'adrénaline qui rappelons-le est L'ENNEMIE N°1 de l'allaitement ! Au travers de ces lignes, de ce blog, de mes vidéos, de ce site... Je souhaiterais vraiment t'accompagner pas à pas pour ton allaitement et pour tout ce qui fait de toi une femme. Un allaitement difficile a bien vite fait de te déconnecter de ton essence, de ta féminité...et donc de ton harmonie intérieure. C'est en tant qu'infirmière et sage-femme que je prends le temps d'écrire ces lignes, de créer des formations, des vidéos...


Je ne suis pas en train de dire que l'allaitement est quelque chose de facile, non ! Pour avoir accompagner pas mal de parents, de couples sur ce terrain... je peux te dire qu'il s'agit de quelque chose d'assez complexe, mais pas insurmontable une fois que l'on a les bonnes clefs en main ! Et peut même devenir passionnant.



L'allaitement Africain... Burkina Faso (Piela 02/2016)



Avant toute chose, je t'invite à une introspection. je ne sais pas du tout où tu te situes actuellement :


1. tu es enceinte et tu ne sais pas encore quel alimentation choisir pour ton enfant. Et donc tu te poses des questions.

2. tu viens d'accoucher, ou tu as accoucher et tu souhaiterais avoir des renseignements, d'autres renseignements.

3. Tu veux allaiter mais ton entourage n'est pa favorable et ton conjoint encore mois.

4. En tant que couple vous êtes conscient des bienfaits de l'allaitement et vous désirez tenter l'aventure...


Il y a des tas des tas de questions, de raisons... Pourtant face à tout cela, il est bon de se positionner honnetement, car ce n'est pas une décision à prendre à la légère étant donner l'aventure que cela implique ! Cette rubrique est donc pour toi ainsi que mes vidéos sur ma chaine youtube... Mais sache une chose, c'est qu'il vaut mieux donner un biberon avec amour qu'un sein forcé... Car nous le verrons ultérieurement, mais allaiter n'est pas que "nourrir", mais c'est bien plus que cela : c'est permettre à son enfant d'entrer en contact avec sa maman, de se rassurer... Allaiter augmente et améliore les liens, apaise, rassure... Donc tout ce que tu ressentiras durant l'allaitement (si tu le fait contrainte et forcée), bébé le recevra aussi... et ce lien si précieux peut être altérer ! Donc je le redis : Ne te force pas ! Allaite si tu as envie, n'allaite surtout pas si tu n'en as pas envie. Fait abstraction des pressions environnantes... Car l'entourage ne sera pas là pour t'aider ! Rappelles-toi de cela ! Que tu choisisses en âme et conscience l'allaitement ou le biberon... personne ne sera là la nuit pour t'aider (à part ton conjoint...et encore)! Donc ce choix t'appartient à TOI... SEULE... Une fois cette introspection faite, nous pouvons continuer l'introduction.





Pour moi, le fait qu'il y ait autant d'échec autour de l'allaitement est dû à 3 raisons principales :




1. Il ne s'agit plus "d'instinct" mais de "calculs savants"



Déjà mentionné dans l'introduction, je me rends compte que les femmes ne font plus appel à leur instinct de mammifère et ne se font donc plus confiance ! Elles n'ont plus confiance en leur capacité à allaiter. Pourquoi? Notamment parce que depuis toutes petites on leur apprend de ne pas "ressentir", de ne pas trop se fier à leurs sentiments, de ne pas s'écouter... Alors qu'au fond d'elles la plupart des femmes SAVENT ce qu'il fait faire !


Lorsque bébé pleure, et que tu veux aller le prendre... qu'entends-tu dire très souvent? "Laisse-le pleurer, c'est bon pour lui, tu ne dois pas l'habituer à tes bras"! Alors qu'intérieurement tu sais très bien, que si bébé pleure c'est qu'il a besoin d'être rassurer, de faire le plein émotionnel et affectif. Tu le sais, et pourtant, tu vas écouter ce que ton entourage dit... Il en va de même pour l'allaitement j'en suis certaine, consciemment ou pas!


La deuxième raison qui met à mal l'allaitement est cet amalgame entre le sein et le biberon.




2. Sein VERSUS Biberon




En effet, les professionnels de la périnatalité sont pour moi les premiers responsables de cet amalgame. Qu'ils soient, pédiatre, sages-femmes, généralistes, de l'ONE-PMI... Tous se basent sur des données vieille d'il y a 30 ans, mais SURTOUT sur des données qui ne prennent pas en compte l'allaitement maternel MAIS les bébés nourris au biberon.


Alors pour peu que tous ces professionnels restent coincés dans leurs habitudes... Les mères ne trouveront pas de très grand soutien autour d'elles. Mais heureusement, il y a des pros qui ont pour seuls buts d'aider et d'aller au-delà de leurs propres connaissances pour chercher de nouvelles données afin d'accompagner au mieux.


Sache tout de même que le pédiatre tellement reconnu dans ses fonctions : n'a pas de vrai cours d'allaitement durant TOUT son cursus ! En revanche la sage-femme (en Belgique du moins) est formée pendant 4 ans sur l'allaitement (3 ans de physiologie et 1 an de pathologie). Mais comme toujours, les médecins ont le pouvoir de parler avec autorité sur des sujets qui les dépassent complètement... Et ils sont écoutés !


Ce que je souhaiterais souligner dans ce point c'est : que si tu décides d'allaiter... TU DOIS TE DETACHER de tout ce que tu entendras sur les quantités que bébé doit boire, sur les fréquences auxquelles bébé doit boire etc... premièrement tout simplement parce qu'au sein TU NE PEUX PAS QUANTIFIER ! Et deuxièmement, tu dois faire appel à ton instinct, à ton bon sens... Le sein ne se base que là-dessus ! Et l'instinct se réapprend... En étant en connexion avec soi-même!


On essaye de reproduire avec l'allaitement maternel, ce qu'on fait avec le biberon : 1 mesurette de lait pour 30ml d'eau, 1 biberon toutes les 3 à 4h, on va même jusqu'à peser les bébés avant et après la prise du sein pour pouvoir quantifier ! La réalité est que ce dernier geste TUE l'allaitement ! Car si bébé ne prend pas autant de gramme sur sa tétée, on va stresser la maman avec la "fichue" courbe de poids et la perte du 1/10ième du poids de naissance de l'enfant! Alors que, je le répète : les données en grammes mentionnées qui sont utilisées et prises comme parole d'évangile NE SONT PAS ADAPTEES à l'enfant au sein !




3. La fameuse perte du 1/10ième du poids de naissance !




Ahlalalalaaaaaa, ça aussi ça a le dont de m'horifier !!! En effet, il y a là tout un mécanisme mis en place pour sabboter les allaitements maternels conscient ou pas !

Entre-nous, à qui profite les échecs d'allaitement? Aux firmes, aux pédiatres (qui sont sponsorisés par les firmes et les laboratoires... Cela dit en passant ! Pas tous certes, mais quand même. Il en va de même pour les autres types de médecins ne nous leurrons pas!) et aux laboratoires...

Ca y est, tu commences à comprendre un peu mieux le "jeu" dans lequel tu te trouves? C'est grave ce que j'avance? Oui, je sais ! pourtant je ne vois pas d'autres réponses cohérentes à un tel désastre autour de l'allaitement maternel ! Qui plus est, j'ai travaillé dans ce milieu pendant plus de 10 ans maintenant...

Je reprends donc !

Sache juste que cette fameuse perte de poids et TOTALEMENT PHYSIOLOGIQUE et NORMALE!!! Car pour s'adapter à son nouvel environnement (bébé passe d'un monde aquatique à un monde terrien) ton enfant va perdre essentiellement de l'eau... Et non pas de la matière graisseuse !!! Donc PAS DE PANIQUE !!! Pour pallier à ce problème, il faut juste mettre bébé au sein plus fréquemment. Et j'y pense, la "montée de lait" arrive justement à ce moment-là... où bébé "casse sa courbe" de poids, c'est-à-dire que durant les 2-3 premiers jours de sa naissance il va perdre en chute libre (attention au différence de poids : les balances ne sont généralement pas les mêmes au bloc d'accouchement qu'à la mat) puis la courbe va remonter, et bien en général cette période correspond à ta "montée laiteuse"! Donc bébé ne va pas mourir de faim et il en sera loin !!!

Je te vois, perplexe et dubitative, et je comprends parfaitement car cela ne cadre pas avec ce que tu as entendu jusqu'ici... Et tant mieux pour moi, cela me montre que j'ai quand même des choses à transmettre.

Pour moi, les 3 raisons mentionnées sont en grandes parties responsables de l'échec à l'allaitement. C'est pourquoi, je t'encourage à laisser de côté les grosses théories... à t'inspirer de personnes bienveillantes et d'expériences (vécus, accompagnements...) mais SURTOUT à te reconnecter à ton essence, ta féminité... afin de te faire confiance ainsi qu'à ton enfant qui saura te guider...

N'oublie pas, si tu veux un allaitement serein, ce ne sera pas bébé qui s'adaptera à toi et ton rythme, mais tu devras t'adapter au sein !!! J'ai envie de dire que cela sera ta première clef !

L'allaitement tout en travaillant (Piela 02/2016)

Concrêtement

1. Je t'invite à être au clair avec toi-même ou du moins d'avoir une idée sur ce que tu souhaites! Rappelles-toi, il vaut mieux un bibéron donné avec amour qu'un sein avec frustration.

2. Tu seras SEULE la nuit pour t'occuper de ton enfant alors ne te fies pas aux dires des autres qui te poussent ds un sens ou dans l'autre. Ils ne t'aideront pas pendant les nuits...Eux dormirons tranquillement sur leurs deux oreilles!

3. Par contre, inspries-toi de personnes bienveillantes qui ont allaitée ou qui sont en mesure de t'accompagner.

4. Détaches-toi de cette image du sein-biberon... Les deux techniques sont diamétralement opposées...

5. Ecoutes-toi et aies confiance en ton enfant et en tes capacités à être une mammifère, une "femelle" et une femme... Comme pour l'accouchement : laisses-toi guider (par toi)!

6. Ce n'est pas bébé qui tourne autour de toi, mais ce sera TOI qui tourneras autour de lui... Pour les premiers mois en tout cas, voire la première année...

J’espère que cet article, même non exhaustif t’a aidé ou du moins t’a éclairci sur le sujet.

Pour aller plus loin, RESERVE UNE SEANCE ou tu peux T'INSCRIRE au "Harmony Time" qui aura lieu le samedi 10 juin 2017 de 13h-15h si tu es dans la région de Liège.

Tu peux te rendre sur ma CHAINE YOUTUBE

Ou venir me faire un coucou sur ma PAGE PRO

Ou alors ... RDV sur MON SITE pour d’autres aventures !

En tous les cas, tu seras la bienvenue...

Kaléidoscope : La Femme En Harmonie

Sources :

1. « Atelier allaitement », Karidja (Coulibaly)-Egberts, 2013-2014.

2. https://www.santeallaitementmaternel.com/se_former/aider_vos_patientes/accompagnement/bien_etre_bb/bb_4.php

3. «www.temesira.org/autour-de-la-naissance/

4. "Fleur de lait, l'allaitement un bon départ", Anna Rousseaux-De Leo, édition Dangles, 2004.


CATÉGORIES

ARTICLES :