POST

6 actions pour aller mieux : Les fleurs de Bach, un soutien certain !

Hunawhir Alsace Juin 2017

Tu te sens dépassée, bloquée sur ton chemin de vie, tu ne sais que faire de ces émotions qui ont tendance à te submerger... J'ai pour toi une piste de solution : Les fleurs de bach !

"Pour être en bonne santé, il faut être en harmonie avec son âme"

Dr Edward Bach


Je viens de loin.... de TRRRREEEEEESSSS loin ...


Et si je te disais qu'il y a encore 11 ans de cela je ne croyais ni en l'efficacité des plantes, ni en la nature et à ses pouvoirs thérapeutiques... et encore moins à l'homéopathie. Je me rappelle encore très bien que je chambrais volontiers une amie en terminal (Rétho) qui venait en cours avec toutes ses petites granules homéopathiques : pour les rhumes, la grippe, etc...


Et je lui disais que cela ne servait à rien... INNOCENTE VA !!! La SEULE chose en laquelle je voulais encore bien croire, ou du moins à laquelle j'étais prête à faire attention, c'était "l'aromathérapie" ! En effet, j'ai eu la chance d'avoir dans mes cours d'infirmière et de sage-femme une super prof : Fabienne Thibaut, pour ne pas la mentionner, qui a su me transmettre cette sensibilité, cet amour... Mais sans plus !


Ben Karidja, qu'est ce qu'il s'est passé?




Un revirement à 360°



Comme quoi, le chômage peut avoir du bon: car c'est en 2010 alors que je galérais à trouver un poste fixe comme sage-femme que j'ai décidé de m'approcher un peu plus de toutes ces techniques alternatives, respectueuses de la nature et de les considérer réellement.


Car avoir un avis, une opinion figée SANS VRAIMENT regarder les choses en face et avoir son PROPRE SENS CRITIQUE, ça n'est pas très utile et on ne fait pas vraiment avancer le schmilblique. C'est donc via l'IFAPME Liège que je pris mes premiers cours d'aromathérapies avec Tina Ruisselo, puis mes cours en énergétique chinoise : reflexo-palmaire, plantaire, initiation à la MTC...


Depuis, je n'arrête pas de me former de manière plus intense et plus précise (Ayurveda-Aroma, Gemmo, Homéo, Fleurs de Bach...) car je suis maintenant convaincue que la nature A CE POUVOIR de soigner et de guérir, puisque je crois en un Dieu qui l'a créée ! Je crois aussi dans le fait que la nature ne soigne PAS TOUT. Je suis donc partisane d'un bon équilibre entre l'allopathie et la médecine dite alternative. Par contre, contrairement à certains, je préfère d'abord me tourner vers la nature et ensuite, si cela ne marche pas, aller chez le toubib ! Sans attendre qu'il ne soit trop tard évidemment !



Dans une société où nous voulons toujours TOUT et MAINTENANT, il est vrai que la nature ne répond pas de la sorte lorsqu'il s'agit de soigner une angine, une grippe... Pourtant, guérir prend du temps... et la nature respecte selon moi beaucoup plus ce processus de guérison. Le monde ne s'est pas fait en un jour ! Tout comme la maladie ne vient pas en un jour... et c'est le reproche que je pourrais faire à l'allopathie ; en cas de troubles de santé, elle ne s'arrête qu'aux symptômes et non aux causes. Car bien souvent, le symptôme n'est que le reflet de quelque chose de plus profond, de psycho-émotionnel.



Regarde autour de toi : les burn-out, les épuisements, les fractures, les élongations... Sont bien souvent tous des résultats de signes précurseurs non respectés. Avant de tomber en panne, la voiture montre des signes de faiblesse non? Eh ben, pour moi, il en va de même pour le corps !



Avec ma maladie, inconsciemment, j'ai toujours essayé d'écouter mon corps et de lever le pied lorsqu'il "crie" : AU SECOURS ! Ce qui m'a valu et me vaut toujours cette étiquette : "de lente", de "fénéante", de ... Mais non, en fait, j'écoute mon corps.



Dans mon cabinet, j'ai l'occasion d'accompagner des femmes enceintes, mais également des femmes qui sont "au bout du rouleau", qui savent qu'elles en font de trop, mais qui continuent parce qu'elles se croient indispensables et irremplaçables et surtout elles se disent que la famille ne tournerait pas sans elle ... OU l'art de comment "se foutre la pression" toute seule !



Tout cela pour dire que je suis de plus en plus persuadée que la maladie a un énorme penchant psycho-émotionnel, qu'elle s'annonce bien avant mais qu'on ne prend pas le temps d'écouter ce que notre corps a à nous dire. Et cela notre médecine traditionnelle n'y prête que très peu attention. Pour avoir travaillé 13 ans en milieu hospitaliers-maison de repos, je pense +- savoir de quoi je parle ;-)!



Je finirais ce petit moment par un autre exemple qui illustre que bien souvent, pour soigner, il faut aller en amont : dans mon salon de soins, lorsqu'une personne se plaint de son dos : je travaille RAREMENT sur cet endroit... Mais je fais un tour complet sur les zones stratégiques afin d'ôter les tensions et bien souvent, le mal de dos se résorbe. Bon ok, parfois je dois quand même travailler dessus, mais bien souvent c'est en travaillant en amont que cela devient utile.





Et les fleurs de Bach dans tout ça ?!



Commande passée, je suis prête à t'accompagner sur ce chemin...



Oui patience, j'y viens, j'y viens ... ! Tiens je te proposerais bien de "l'impacience" comme remède... ;-)!



Les fleurs de Bach sont nées dans les années 1930 ! Inventées par un médecin britannique, immunologue et homéopathe, le Dr Edward Bach croit que la maladie a pour origine un conflit de nature psycho-émotionnel (Cfr plus haut). C'est ainsi qu'il identifie plusieurs états comme étant les sources premières de notre mal-être et en établit un classement de 38 fleurs regroupées en 7 familles.



Les fleurs de Bach se présentent sous forme liquides et sont conservées dans de l'alcool (Brandy ou Cognoac).

Contrairement à un traitement chimique (ne rien lire de péjoratif) qui bloque les ressentis et les émotions, les élixirs floraux, eux, vont aller à la rencontre de l’émotion négative pour la transformer en quelque chose de positif... En trouvant le bon équilibre !



"On ne refoule pas son émotion, on ne la cache pas, on l'apprivoise, on la détourne, on la transforme pour retrouver son équilib