POST

C'est la rentrée ... et que faire de la parentalité positive?









Prélude



En ce jour de rentrée... où je suppose que le stress est à son apogée parce qu'il faut se préparer, être à l'heure et reprendre les "bonnes habitudes"... Parce qu'on a oublié de coucher les enfants de + en + tôt durant la semaine qui précédait afin de les remettre dans un cycle acceptable... du coup, le lever est pénible et ça cris dans tous les sens...

Oui, c'est à toi que je veux dire bonjour ce matin : Maman, qui doit gérer le stress, la préparation du p'ti dej - les cartables. Oui, toi chère maman qui a certainement pris congé aujourd'hui parce que ton "p'tilou" rentre pour la première fois à l'école ... Tu dois prendre soin de ses larmes parce qu'il a peur ou alors, toi-même tu dois ré-freiner les tiennes voulant coulées sur tes joues parce que : "punaise, c'que ça pousse vite ces p'tites choses-là qu'on aime tant" !

Oui, c'est toi que je voudrai mettre à l'honneur ce matin ... Toi la super-woman, la super-héro dans la vie de tes enfants. Cela m'étonne d'ailleurs, que l'on ait pas encore tourné de film sérieux sur les supers-pouvoirs d'une maman !

Oui c'est à toi qu'est dédié cet article... Sur la Parentalité Positive...

Introduction

Non je ne suis pas contre la parentalité dite positive... Bien que le postulat sur lequel repose cet outil ne me plaît pas puisque je ne crois pas en la bonté profonde de l'être humain. L'homme aussi mignon soit-il à la naissance sous la forme d'un beau pti bébé, ne naît pas bon !

Oui je sais, si tu le pouvais, tu me casserais la tronche et pourtant... Si j'en crois ce que la Bible dit, mon guide, mon inspiration ; Dieu nous y parle du pécher qui est entré dans le monde en Lui désobéissant !

Et de là, les jeux sont faits... Sauf que, ce même Dieu, qui nous aime tellement nous donne une possibilité pour nous approcher de Lui... Accepter Son cadeau fait à la croix. Croix qui nous sert de chemin entre nous et Dieu (par son fils).

Jean 3v16 : "Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle".

Mais là n'est pas vraiment le sujet sur lequel je souhaite parler... La parentalité positive nous disions :

Qu'est-ce que la PP, pour moi, à ce stade ?

De ce que je peux en comprendre c'est : d'être à l'écoute de son enfant, de lui apporter ce dont il a besoin, de prendre le temps de voir avec lui quels sont ses besoins pour résoudre un problème. C'est l'encourager à s'exprimer, mais surtout à le respecter dans son mode de développement. Comprendre par exemple que son cerveau n'entend pas la négation. Savoir que 90% de sa communication jusque 3 ans est essentiellement non verbale mais gestuelle...

Donc en gros la parentalité positive est d'avancer au rythme de ton enfant et d'échanger calmement sur les désaccord en partant de ses besoins pour atteindre les notre.

Convaincue d'une telle démarche... Et pourtant !

Lorsque j'entends ce terme-là : cela fait en moi des vagues, parce que soyons honnête, être en perpétuelle négociation avec ton gosse... Moi cela me gavera pour sûr (surtout lors des moments de rush tels que la rentrée)! Devoir à chaque fois réfléchir à chacun de mes mots...

Ben oui, ce serait possible si je ne travaillais pas, si je n'avais pas des problèmes sur le côté à gérer... Si je vivais dans un monde de bisounours ! Mais je n'y vis pas ! Même si je suis en train d'essayer de créer un environnement plus respectueux pour moi-même... Je ne vais pas me leurrer... Je n'aurai pas cette patience, ni toute cette bienveillance ! Donc d’ambler, je me sens frustrée et nulle (sans même avoir d'enfants).

Ensuite, la PP, c'est dire à nos parents, grands-parents qu'ils ont fait de la merde ! C'est leur dire en pleine face : "vous n'avez pas su m'éduquer", "vous avez fait de la merde sur toute la ligne" (excuse-moi les termes). C'est en fait les discréditer ! Et donc leur montrer un non respect profond et réel !

Certes nous avons avancé sur la connaissance du développement de l'enfant... Françoise Dolto pour ne citer qu'elle a crée un chef-d’œuvre en dédiant sa vie à l'enfant... On en retire de belles connaissances, de belles clefs... Quand je pense qu'à l'époque on était persuadé que les enfants n'avaient pas mal...

Pourtant, est-ce que cela nous donne le droit de cracher dans la soupe ou dans la main de nos parents qui ont fait ce qu'ils ont pu avec leurs clefs, leurs histoires, leurs passés, leurs réalités?

Lorsque j'entends parler de parentalité positive : c'est comme si je sous-entendais que mes parents tous les matins en se levant se disaient entre eux : "tient, aujourd'hui, nous allons faire suer notre fille Karidja" ! "Aujourd'hui nous allons la faire EN-RA-GER "!!! Noooonnn c'est ridicule (enfin je l'espère ;-) )!

Même si cela pourrait être mon vécu, mon ressenti... Je suis persuadée au plus profond de mon être que ce n'était pas préméditer... Ni voulu ! Ils m'ont élevé en bonne âme et conscience !

Le terme PP me chiffonne... Car :

1. elle remets en cause la bonne intention de nos parents

2. elle remet en cause ce que Dieu dit de l'éducation des enfants et de la nature humaine

3. si ce que je vois chez les jeunes générations est le résultat de la PP (+ aucun respect, + le droit de marquer l'autorité, + de hierarchie (parents-enfants jusqu'à un certain âge) ), ben franchement je reste sur la dite : "traditionnelle"!

4. C'est dire que nos parents n'étaient pas dans cette démarche...

5. cela te crucifie déjà sur place alors que tu n'as encore pas commencer ton chemin en tant que maman, c'est en tout cas le vécu que j'ai.

Non, je préfère parler de faire de son mieux avec les moyens que l'on a et les outils dont nous disposons.

Je préfère parler de remise en question, de demande de pardon. Car au fond, on fera dans les grandes lignes avec nos enfants ce que nous avons reçu. Certes, je vois déjà ce que je ne ferai pas... Mais pour le reste, avec le recul, je trouve que mes parents ont supers bien menés la barque de cette famille de 5 personnes. Que mes parents ont été très sages au niveau de décisions importantes...

En pré-conclusion ;-),

si toi tu as une autre vision de cette PP, n'hésite surtout pas à m'en parler... Je suis prête à évoluer, bien que n'étant pas d'accord avec le fondement de ce postulat... Par contre, amener mon p'ti dhom (éventuel) vers une meilleure connaissance de lui-même, avec bienveillance, amour et patience et faire de mon mieux... Je signe à 2 mains ;-) !

Alors je finirais en disant un gros F... à la Parentalité Positive et un TOUT GRAND merci à mes parents !

Si toi aussi tu es fière de tes parents ! Mets un "thumb up", "1 smiley" et commente!

Soyons honnête, si on parle de parentalité "positive" aujourd'hui (effet de mode, marketing parce qu'il y a eu un boom ces dernières années) c'est que quelque part il y a eu une parentalité "négative". Sous-entendu que nos parents et grands-parents ont fait de la merdouille... Sous-entendu que mes parents n'étaient dans cette même démarche de bien faire, faire de leur mieux avec leur outil, leur histoire, leur vécu...

Cela veut dire que mes parents étaient consciemment dans une "éducation négative" ! Mais tu t'imagines !! En parlant de PP, c'est leur mettre à la "tronche", "in their face" qu'ils ont merdés ! C'est remettre en question TOUS les efforts et sacrifices qu'ils ont faits pour toi, pour moi ! C'est les culpabiliser... En tout cas c'est l'effet que cela a sur moi !

N'oublie pas que quand on est gosse on ne perçoit qu'une seule partie de la réalité des choses. Je ne parle pas émotionnellement (là les enfants sont des éponges), mais matériellement - concrètement.

Moi par exemple avec le recul je me rends compte que les finances n'étaient pas folichonnes : pourtant on partait CHAQUE année (de ce dont je me souvienne) que ce soit en Angleterre, aux Pays-Bas, faire du camping ... On avait toujours à manger et de quoi s'habiller.

Je me rends compte que mon père était et est super balaise il était le SEUL à avoir le permis et on allait partout (encore aujourd'hui papa aime vadrouiller même loin rien que pour une après-midi))... Et on se disputait dans la voiture... Il a dû faire preuve de concentration, de patience (chose qu'il n'a pas foncièrement)...

Rien que pour cet aspect là je lui tire ma révérence car moi au volant c'est tout une histoire !

Je pourrais encore continuer et raconter des anecdotes qui font que je ne peux pas me dire que je serai plus maline en matière d'éducation !

Mais surtout que je leur dois TOUT mon respect quelque soit les erreurs commises, les griefs, les rancunes. Car oui, il y en a ! Ils ne sont pas parfaits... Mais ils étaient dans une démarche positive malgré tout ! Faire de son mieux avec nos casseroles n'est-ce pas suffisamment positif pour toi?

Alors si toi aussi tu es fière de tes parents ! Si tu as conscience que chacun fait ce qu'il peut avec ses casseroles, ses blessures, son histoire ! Si tu as conscience que tes parents, même si ils t'ont blessés, ont fait de leur mieux... Comme toi aujourd'hui avec ta marmaille!!! Si tu es d'accord avec moi, mets un "THUMB UP" et commente !

Alors non, je ne suis pas contre une éducation dite "positive", non je ne suis pas étroite d'esprit, non je ne suis pas contre le progrès et une meilleure connaissance de l'enfant et de son développement afin d'en améliorer ma communication avec lui... Je ne suis même pas contre le fait de suivre des cours sur le sujet ! par contre, je suis formellement contre ce genre de terminologie qui renvoie clairement mes parents, tes parents ou les générations précédentes aux rangs d'ignorants, de malveillants, limites de persécuteurs parce que soit disant ils n'étaient pas dans la parentalité dites : positive !

En conclusion définitive ;-)


Sur ce, je te laisse ceci, repris du livre de Soula Isch :


"Dieu a utilisé toutes ces mères à son service, malgré leurs faiblesses et leurs manquements. elles ont eu leurs joies et leurs peines, elles nous laissent un exemple à suivre ou à éviter. Dieu désire continuer à utiliser les mères aujourd'hui. Quelqu'un a dit un jour : "Dieu nous a créées, nous les femmes, avec des ailes : des ailes pour pouvoir nous élever au-dessus des circonstances, des ailes pour pouvoir trouver du plaisir dans les choses simples de la vie, des ailes pour admirer ce qui est beau, des ailes pour élever les autres vers de nouvelles expériences"




Et je te mets un lien vers un de mes articles sur la fête des mères. Tu vas me dire : quel est le rapport, mais en le lisant tu comprendras :

https://www.kaleidoscope-la-femme-en-harmonie.com/blog/category/R%C3%A9flexions%20et%20m%C3%A9ditations





Sources


Soula Isch : "Mes quelques pas sur cette terre" , 2015 édition française Soula Isch.

Marylin segat : "Le portage physiologique"

Ma propre réflexion













Kaléidoscope : La Femme En Harmonie

CATÉGORIES

ARTICLES :

S'ABONNER à la NEWSLETTER :

​© 2017 Kaléidoscope: La Femme En Harmonie

Je souhaite avoir des informations supplémentaires.

Belgique - Wallonie - Rue de La Chapelle 39 - 5000 - Namur

 

GSM : 0032 488 720 099

Email : kaleidoscopelfeh@gmail.com

Page Facebook "Kaléidoscope La Femme En Harmonie"

  • Grey Facebook Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon