POST

Gérer son cycle menstruel naturellement, c'est possible # 4 !

Yes we can ! Cette image représente pour moi l'espoir et la possibilité de gérer notre cycle naturellement ! www.kaleidoscope-la-femme-en-harmonie.com

Toi qui souhaite tout simplement être maître de ton corps !

Toi qui en a marre de la contraception classique !

Toi qui te poses des questions sur une méthode alternative, économique et non nocive, cet article est pour toi !

Crédit photos : Karidja Coulibaly

Aujourd'hui,

je vais te présenter le 3è point que j'utilise pour gérer mon cycle. Il s'agit de "l'Observation".

Lors de l'article précédent, nous avions parlé de la prise de température : https://editor.wix.com/html/editor/web/renderer/edit/ffbb27a4-f77c-485e-98c9-aee6a0e88153?metaSiteId=57b72a1f-78e0-4448-9cce-d0b30ba7b282&editorSessionId=8E265620-AAD0-4CE0-90F4-E6472209569F

L'Observation

La grande oubliée et pourtant, celle qui nous mettra efficacement sur la piste, sur la voie. Bien que parfois, l'observation SEULE peut être "tricky" en anglais... peut faire des blagues. C'est pour cela, qu'il faut regarder TOUS les paramètres en lumière les uns par rapport aux autres.

En effet, s'observer est devenu RARE, d'ailleurs l'observation n'est rien d'autre qu'une écoute attentive... Une écoute de quoi ? Dans ce cas de son corps. Le nombre de fois où dans les groupes les femmes sont en panique car elles sont en retard de règles... et je leur demande où elles en sont dans leur cycle et souvent elles me répondent : "je ne sais pas trop, mais je dois être réglée depuis hier" ! Et moi je suis en mode : "WHAAATT" !?? Tu paniques mais en fait tu ne sais pas si tu as ovulé ? Dans ces cas, je n'ai même pas envie de répondre ! Oui je sais, c'est méchant, MAIS je suis AVANT TOUT pour la RESPONSABILISATION en d'autres termes : "Je t'aime d'Amour et je suis prête à t'aider, mais mon accompagnement s'arrête là ou ta NON-ENVIE commence" ! C'est-à-dire que si tu n'es pas prête à te prendre en main, je ne vais pas m'épuiser... à pousser un "âne", dans ce cas "une ânesse" qui ne veut pas avancer !

Donc AVANT de paniquer, qu'as-tu observé dans ton cycle ? Pourquoi paniques-tu ?

Je fais souvent une analogie entre mon corps et la nature... Si je veux prendre de belles photos avec du sens et capter l'âme de ce que je vois, je dois d'ABORD OBSERVER ce qu'il se passe autour de moi, en moi. Je dois observer la lumière... Il en est de même pour mon corps au naturel, si je veux en comprendre l'essence, JE DOIS l'observer !

Mais comment m'observer ?

Personnellement, je divise cette phase en 2 PARTIES :

L'Observation externe d'une part et l'observation interne de l'autre.

Mais concrètement ?

1. Observation externe que je divise en 2 également ;-)

a. La glaire cervicale

Dans un premier temps, je regarde la qualité de ma glaire (pertes blanches... OUI OUI avoir des pertes blanches est tout à fait physiologique et NORMAL !) ...âme sensible abstiens-toi ;-).

Soit elle est :

a. Absente : parce que j'ai mes règles ou parce que je suis en période infertile ou difficilement détectable.

b. Epaisse : et cassante, ce qui signifie que j'entre dans ma période fertile, mais avec peu de risque cependant.

c. liquide/gélatineuse : comme du blanc d'oeuf entre les doigts, là je suis clairement en période fertile !

d. fluide : chez moi les robinets sont ouverts (oui oui, il faut être explicite dans certains cas), ce qui signifie que tu es en période favorable pour une conception si c'est ton désir.

Si tu te souviens, ta température chute en générale à ce moment précis !

Je tiens à attirer ton attention, il se peut que tu sois dans le cas de ces femmes qui ne voient RIEN avant que ta glaire devienne liquide/gélatineuse ou fluide... dans ce cas il faudra te référer à tes sensations interne... Nous y reviendrons !

En cas de doute, il y a toujours les préservatifs et les spermicides AQUEUX !

Eh oui, je sais, cela semble fastidieux, mais il faut un temps d'apprentissage et de compréhension... Puis après c'est BONHEUR ! Car tu es libre et connais ton corps mieux que n'importe qui ;-) ! Et ton conjoint, compagnon peut s'impliquer dans le truc ! Le mien, sait très souvent où j'en suis... alors qu'on ne vit pas ensemble ! Je trouve cela assez agréable, qu'il s'intéresse à cela, car après tout nos cycles sont interdépendants de nos compagnons/copains... 'Mai 68' a voulu nous faire croire le contraire et pourtant ...

Passons au 2iè point de mon observation externe.

b. Les signes péri-menstruels

Ce sont les signes qui me permettent d'être à l'écoute de mon corps m'indiquant dans quelle phase je suis... Chez moi, j'ai de la chance d'avoir des signes assez parlant ! Bien qu'à l'heure ou j'écris cet article (25 Novembre 2017), mes signes sont un peu noyés dans tout ce que je suis en train d'entreprendre.

J'ai donc recensé 3 points d'écoute corporel :

a. Douleurs :

Quelles sont celles que je perçois ? Seins, bas ventre, tête, ovaires?

En phase préovu en général j'ai mal au bas ventre et aux seins lorsque je vais ovuler à gauche, à droite, je n'ai pas de symptôme.

En phase ovu, j'ai mal à l'ovule gauche lorsque j'ovule à gauche, sinon lorsque j'ovule à droite je n'ai RIEN. étrange, mais bien pratique... Hihi

En post-ovu : je n'ai pas de signe douloureux

b. Envies :

De quoi ais-je envie aujourd'hui ? Manger quelque chose de spécial ? Dormir ? Faire quelque chose de spécial ?

Pour ma part en phase préovu et ovulatoire, j'ai le mouron et envie de rien... Ou de rester dans mon lit!

PAR CONTRE culinairement parlant : j'ai BESOIN de VIANDE ROUGE 1 jour AVANT l'ovu et le JOUR de mon ovu !Je peux devenir assez agressive si je n'ai pas cela... Mais lorsqu'on y pense, pendant cette période on a besoin de force, d'énergie, de fer pour accueillir un petit être éventuel.

De plus juste avant mes règles c'est le même cinéma !

Comme quoi, il est vraiment important de mettre en lien tous ces éléments qui seuls ne disent rien, mais à la lumière de notre cycle menstruel est tellement important ! Je suis fascinée de voir ce que mon corps m'envoie comme signal si je lui suis attentif !

c. L'humeur :

En effet, elle joue aussi beaucoup dans mon cycle... Mon homme m'a dit l'autre jour, c'est facile pour vous les filles sur votre cycle ben vous êtes de mauvaise humeur : en phase pré-ovulatoire et en phase ovulatoire... Donc un jour par mois vous êtes agréables ;-)! Moi en tout cas, même en période d'ovulation, je ne suis pas spécialement enjouée...

Non mon humeur n'est pas maussade tout le temps, mais mes hormones ne mettent pas en évidence un changement phénoménal entre les phases... Lorsque je lis sur certains groupes ou des articles certaines filles vivent vraiment les 4 saisons au niveau de leur humeur (été : ovulation - printemps : préovulation - automne : post ovulation et hivers - règles). Peut-être devrais-je commencer une cure d'huile d'onagre pour rééquilibrer tout cela.

WOUAW moi je reste émerveillée par tout cela ... J'ai dû être sous pilule pour un cycle... dans pendant 1 mois en janvier 2016 ... tout le reste de mon cycle les mois suivants était chamboulé et j'ai pris un an pour le retrouver à nouveau... Oui je sais, je me suis dit "Karidja c'est pas possible, pas en une prise d'un mois" et pourtant c'était bien le cas ! J'aime savoir où j'en suis et être alertée par mon corps et ses signes.

Passons maintenant, à l'observation interne ! Divisée en 2 parties également .

Tout comme le photographe qui exerce dans la nature, doit OBSERVER son environnement EXTÉRIEUR ! L'architecte d'intérieur DOIT OBSERVER autour de lui... Pour avoir vue ma sœur de cœur (oui la même qui m'a initiée au cycle naturel) le faire régulièrement, L'OBSERVATION est INDISPENSABLE !

L'observation interne.

a. Le vagin

Ce dernier nous donne aussi des indications car il nous permet de savoir si il est :

a. Sec : difficultés à entrer avec le doigt car non lubrifié... période sans risque en générale.

b. Humide : là la période de fertilité s'ouvre.

c. Mouillé : Là c'est la protection NÉCESSAIRE si la contraception est souhaité !

Ici, tu peux donc voir et mettre en lien ce que ta glaire cervicale et dis et les sensations dans ton vagin.

Si tu fais partie de celles qui ont des difficultés à voir l'état de leur glaire (en s'essuyant avec le papier de toilette) mais qui arrivent à repérer l'état de leur vagin (sec-humide-mouillé) ou inversement, ce n'est pas trop grave CAR ta période de fertilité COMMENCERA avec ce que tu sens/ vois en premier la glaire ou le vagin! Le premier qui deviendra humide sera celui-là qui déterminera l'ouverture de ta grille de fertilité ! Donc à toi de te protéger ou pas à ce moment-là;-) !

Chez moi, cela dépend vraiment d'un cycle à l'autre, je n'ai pas vraiment de norme, mais j'avoue que les glaires sont souvent mes premiers indicateurs.

Passons au dernier point ...

b. Le col

Ah ben oui... Selon moi il faut aussi passer par là. Certaines symptothermiciennes ne sont pas d'accord avec moi, en France notamment, ce point n'est pas essentiel. Par contre, pour les symptothermiciennes anglosaxonnes ce point est IMPÉRATIF ! Et pour moi, cela est très logique aussi... repérer où ton col se trouve et à quel moment de ton cycle me paraît important !

J'avoue que ce n'est pas la partie folichonne du suivi de son cycle menstruel au naturel mais voilà. Libre à toi de faire comme tu le souhaites. Je le répète, je parle ici de MA technique, et de comment JE fais !

Tu ne le sais peut-être pas, mais tout au long de ton cycle, ton col de l'utérus (la porte d'entrée pour les spermatozoïdes ou de sortie pour bébé) bouge et se modifie en consistance. C'est ainsi que tu peux repérer si ton col est :

Fermé - Dur - Bas - Postérieur (c'est-à-dire : dois-tu aller loin derrière pour le toucher?) : si tu peux répondre OUI à c'est 4 critères, c'est que tu n'es pas proche de l'ovulation et que donc la voie est libre... Tu es soit réglée (et là pas besoin d'aller chipoter BEURK ;-) ), soit tu es en phase pré-ovulatoire ou en post-ovulatoire.

Ouvert - Mou - Haut - Antérieur (c'est-à-dire que tu le trouves assez rapidement sans devoir faire des fouilles archéologiques) :Si tu réponds OUI à ces 4 critères, c'est que tu es très proche de ton ovulation, voire même que tu es en pleine ovu. En effet, le col ne trompe pas... C'est pour moi l'incide le plus évident et le plus fiable une fois qu'il est bien intégré... C'est pour cela que ne pas le mettre dans son observation de base ...

En général donc : si tu as un col OMHA, tu dois normalement avoir des glaires fluides un vagin mouillé et une température basse... Là soit c'est le JACKPOT ! Soit c'est le PRESERVATIF ;-)!

L'important est de vraiment tout mettre en lien et utiliser tous les éléments mis à ta disposition.

Pour conclure

Je vais résumer :

1. L'observation externe consiste à regarder sa glaire et sa qualité afin de la voir évoluer et se fluidifier et permet également d'écouter son corps via les signes qu'il nous envoi. (Penses au photographe).

2. L'observation interne consiste à toucher notre vagin afin d'apprécier son état d'humidité ou non... Ce qui nous donnera également un indice précieux sur notre cycle. (Penses à l'architecte d'intérieur).

ATTENTION, il se peut que pour certaines femmes, il soit difficile de repérer l'un ou l'autre avec exactitude. Dans ce cas, la première sensation sera à retenir pour ouvrir la fenêtre de fertilité. Si tu sens l'humidité de ton vagin en premier c'est OK, si tu sens ta glaire en premier c'est OK et si tu sens les 2 c'est BYZANCE ! ;-)

Ensuite, tu as l'observation de ton col est-il FDBP ou plutôt OMHA? Et à chaque début de mois, il est intéressant de définir l'objectif : contraception ou conception... Car dès que l'on parle de méthodes naturelles, cela signifie que le choix t'appartient réellement. En d'autres termes la méthode naturelle n'est pas contraceptive, elle EST... LIBRE de ses lois, de ses règles... à toi d'en déterminer les objectifs. Je bondis souvent lorsque j'entends parler de "contraception naturelle" alors qu'il ne s'agit que d'une gestion dans un sens ou dans l'autre, et qu'il ne s'agit donc QUE d'observation ou de connaissance de son cycle, de son corps. Cette manière de faire permet une meilleure appréciation de soi... Selon moi.

Voili voilou, je sais c'est assez fastidieux, MAIS pas à pas tu y arriveras et accompagnée correctement, tu te sentiras libre.

N'oublie pas, cette technique je l'ai apprise lorsque j'avais 15 ans !!!

Le SEUL truc c'est d'être en lien avec son corps, d'oser prendre le temps et de s'en laisser... Tout en gardant le préservatif le temps de l'apprentissage ...

BISOUS !

J'espère de tout cœur que cet article te parle, t'instruis... Je te dis à tout bientôt !

Comme tu l'as peut-être remarqué cet article est la suite de 3 précédents que tu peux découvrir dans la catégorie... Gérer son cycle menstruel.

Karidja@Kaléidoscope : La Femme En Harmonie





CATÉGORIES

ARTICLES :